REPLAY INTÉGRAL ⭐️ Channeling du 8 avril 2020 ⭐️ Quel sera notre après confinement ?

Chapitres :

  • 1:25 Présentation du message d’un être spirituel de sagesse, “TIAO LIN” reçu en channeling avant le direct “Parole de sagesse” (texte sous la vidéo)
  • 5:12 Paroles de sagesse de Tiao Lin
  • 31:29 Message Archange Michael.
  • 52:03 Ceux qui veulent des formations, c’est expliqué là.
  • 1:00:16 “j’ai aucun don particulier, j’aimerai tant aider…”
  • 1:06:53 “les enfants indigo ?”
  • 1:08:38 “Est-ce qu’en remerciant et accueillant chaque verre d’eau que nous buvons, cette eau à un pouvoir de régénération pour notre corps, nos cellules et nos chakras ?”
  • 1:11:10 “Comment on peut aider un arbre, un sapin de plus de 40 ans, à se régénérer quand quelqu’un, un voisin par exemple, s’est bien acharné à oter une partie de ses racines qui le gênaient à la hache ?”
  • 1:19:00 “Les monnaies locales vont-elles prendre de l’importance ?”

Paroles de sagesse

L’expérience vaut mille pas qui valent mieux que 1000 mots.

La sagesse retourne à sa source après avoir traversé la rivière des songes et des abîmes ; en elle se dissimule les secrets révélés..

La corde raide tendue vers le ciel ne peut tenir que par un bon ancrage.

Tout songe recèle une vérité. Quel songe mérite votre attention ?

La sagesse n’est pas d’accroître le nombre de pas mais d’être le pas. 

Le calme n’a pas besoin de la tempête pour exister en tant que tel ; mais on le remarque d’autant mieux après son passage. 

Il faut de la patience pour apprendre à être patient mais bien plus de force pour en chercher le sens.

Comment comprendre sans chercher ? Absolument rien n’oblige la rivière à comprendre ses eaux et son mouvement, sa nature comprend ce qui est absolument inhérent à sa nature. 

Quoi de plus simple que de vivre ? En quoi cela pourrait il changer quoi que ce soit à ce qui est ? 

La peur est tel un fantôme qu’on aurait pris en photo. Le cliché n’ôte en rien son caractère éphémère. 

Croire sans savoir est comme une pluie qu’on laisserait ruisseler sans l’ombre d’un doute sur sa cuisante défaite face à la vitre sur laquelle elle roule. Elle n’atteint pas le spectateur. On sait qu’elle existe sans l’expérimenter. 

Les efforts démesurés pour atteindre un but est tel un chercheur d’or acharné incapable de tester le terrain, d’en apprendre de lui, de s’en adapter… il est nécessaire de marquer régulièrement une pause, pour évaluer la situation avant de repartir de plus belle mais aussi plus sûr de soi.

L’épée ne combat pas l’épée : elle éprouve seulement la cohérence de celui qui l’a tient et la manie.

Quand la marmite bouillonnante est pleine, elle déborde. A quoi voulez-vous consacrer votre énergie ?

Un feu Trop vif fait déborder ; trop faible il s’étiole. 

Vous êtes fébriles d’un nouveau monde. Agissez sans délai pour ce qui vous semble juste. Le sage se hâte non pas d’éteindre le feu qui consume sa maison mais de sauver ce qui reste de plus important : sa vie. Une maison se reconstruit…

L’amour n’attend pas. Seul l’auto stoppeur attend sa « chance » au bord de la route. 

Le passager est attendu porte 7 ! Je répète : le passager du vol Airlines Sky Walker est attendu porte 7 ! 😉

La vie est un long fleuve tranquille à condition de s’y prendre à temps. Accourir sans point trop se hâter… 

Trouver le juste milieu.

La porte est ouverte. Elle vous attend. Vous n’êtes pas jetés à la porte car une autre vous attendait avant même que l’autre ne se soit refermée. Le plus grand des courages est de sauter le pas pour découvrir votre plus grande force et votre plus grande richesse. 

Ainsi va la vie. Une succession de portes qui s’ouvrent et se ferment. 

Qu’importe le temps que vous consacrez à réaliser un projet ; le sens en émerge de l’improbable. Trop grand est un non sens. 

Il n’y a pas de plus grand projet que la vie elle même. L’amour en est sa clé. La trouver reste le gage de celui que vous vous accordez ! 

Simple est l’existence ; elle ne cherche que votre bonheur à la dérobée des chemins.

N’ignores tu pas que NOUS te Veillons, ami ? Comment se peut il que dans l’infinie sagesse de la vie il n’y ait pas de place pour ton Grand Projet ? 

Crois tu en l’insignifiance des sens ?

La parole a dit et nous SOMMES. La parole fut dès le commencement. Écoute la parole car elle est préalablement en toi au cœur de l’esprit en paix. Dans la voix du silence : la révélation. Accorde toi le silence et tu auras les mots. 

Trouves tu que ta vie n’a pas/plus de sens ? 

Qu’apportes tu là ? Un bol vide ? Donne et nous te le remplirons. 

N’oublie pas qui tu es.

Tiao Lin

0 0 vote
Article Rating

N'oubliez pas de partager cette page... Merci !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x